05/08/2006

Les Wampas - The Real McKenzies - The Dandy Warhols

Les Wampas

The Real McKenzies

The Dandy Warhols

Le dimanche 16 juillet 2006

Dour Festival

Dernier épisode (de la saison 2) et dernier jour - le quatrième - pour Kira au festival de Dour. Un bonheur pour "Live" et pour vous aussi, je l'espère. Merci Kira. A bientôt...

Dimanche... Déjà la dernière fois que nous empruntons le chemin en pavés poussiéreux qui nous mène vers le site... Triste et en même temps, il ne faudrait pas que ça dure plus longtemps pour notre santé...

Arrivés sur la Last Arena, c'est par la chaleur, la poussières et Les Wampas que nous sommes accueillis... Un monde dingue, pour une prestation tout aussi dingue : chanter debout sur une chaise en plastique portée par le public, c'est culotté! Mais faire monter une vingtaine de filles sur scène, interpréter une version toute personnelle de l'inénarrable tube "Où sont les femmes?" et ensuite vouloir "mourir écrasé par des femmes", ça c'est carrément du délire. Tout le concert sera à l'avenant. Qu'on aime ou pas ce style festif (moi ça me fait beaucoup rire), ils ont mis une ambiance folle pour un après-midi du dimanche où nombreux sont les festivaliers qui comatent sous les arbres.

Après avoir débuté le concert des Nada Surf, sympa mais un peu trop calme (malgré leur tube musclé "Popular"), nous partons à la découvert de The Real McKenzies, des canadiens faisant du punk rock à l'ancienne avec supplément de cornemuses et de kilts (sans rien dessous). Voilà qui est bien pour me plaire : du pogo, un grain de folie et des gens qui dansent partout... Une chouette découverte qui nous a permis de ne pas nous endormir au soleil et risquer l'insolation!

Ensuite, la fatigue aidant, plus trop envie de m'assourdir alors on fait quelques emplettes au marché, on mendie des gadgets publicitaires un peu partout (merci pure FM!) et on liquide les derniers tickets bouffe ( dernière "crasse" de festival, ça se fête!!!). On a même droit un un petit salut de la part du très charismatique chanteur des Dandy Warhols sortant tout juste de son interview pour Pure (sympa!). Nous sommes fins prêts pour la prestation aléatoire des Dandy Warhols. De réputation, parfois ils sont géniaux, parfois ils sont en dessous de tout... Ce dimanche à Dour ils ont été particulièrement inspirés. Jouant avec le public (l'intro de "Smoke it": je sais qu'ici en Belgique, on en fume de la bonne alors filez-moi un truc à fumer où j'arrête de chanter!!!), passant en revue leurs tubes comme "Bohemian like you"ou "We used to be friends", le concert file à la vitesse de la lumière. Encore une fois, l'ambiance bon enfant de Dour se fait ressentir car les gens dansent ensemble sans bousculade ni agressivité.

Avec tout ça, on ne voit pas le festival tirer vers la fin (pour nous car pour certains, ça continue jusque 5h du matin) et nous raterons encore la performance de "…And you will know us by the trail of dead" (comme nous avons loupé Les Cowboys Fringants, La Souris Déglinguée, Matthew Herbert, ...). Même si la route n'est pas longue, il faudra se lever pour aller bosser tout à l'heure.

Au final, on sort de Dour avec de la musique de tous les styles plein les oreilles (excepté le rap pour ma part, ça je peux définitivement pas!), de la poussière incrustée partout, mal aux pieds et au dos mais aussi avec de nombreux éclats de rire en souvenir!

Kira 

Les commentaires sont fermés.