19/08/2006

Snow Patrol - Zero 7 - Beck - Radiohead

Snow Patrol

Zero 7

Beck

Radiohead

Pukkelpop

Le jeudi 17 août 2006

J'ai mis pour la première fois les pieds au Pukkelpop. Il a fallu attendre la vingt-et-unième édition pour qu'enfin je me décide à m'y promener. Mieux vaut tard que jamais, je me dis... 

Inutile de le cacher - nous devions être nombreux dans ce cas-là - la présence de Radiohead à cette première journée du festival était bien évidemment le grand moment à ne pas manquer. D'autant plus que le groupe britannique avait prévenu les organisateurs de son intention de jouer deux bonnes heures au moins. Le rendez-vous étant fixé à minuit, il était inutile à mes yeux d'arriver trop tôt dans la journée sur le site.

Il est environ dix-sept heures trente - et donc franchement tard - quand nous quittons Bruxelles pour prendre la direction de Kiewit, aux abords d'Hasselt. Dans la voiture, nous écoutons Pure FM qui diffuse en direct un extrait de la prestation d'Infadels sur la Main Stage. Une reprise de Steady As She Goes des Raconteurs. On est en retard...

Arrivés sur place, tous les parkings du festival étant complets, nous perdrons encore une bonne heure - et l'occasion de voir We Are Scientists sur scène -pour trouver miraculeusement une place à moins d'un kilomètre de l'entrée. Nous étions décidemment bien en retard... Mais bon, enfin nous y sommes!

Snow Patrol fait son entrée sur la Main Stage. Il est vingt heures. Surprise, seuls le chanteur et le guitariste défendent sur scène les compositions du groupe. Le matériel de Snow Patrol est bloqué à l'aéroport d'Heathrow. Impossible donc d'assurer une prestation électrique. Courageusement, pendant une demi-heure, à deux, ils présenteront en acoustique quelques morceaux de leurs deux albums Eyes Open et Final Straw. Et ça marche! L'acceuil est franchement chaleureux. Ceci dit, en déclarant être fan de Millionaire, dEUS, Soulwax et Evil Superstar, Gary Lightbody ne risquait pas de s'attirer les foudres du public.

Pendant ce temps, sous une Dance Hall au plafond décoré d'immenses ballons peinturlurés, Zero 7 livre à nouveau une excellente prestation. Difficile de ne pas avoir des fourmillements dans les jambes et de ne pas s'enthousiasmer par la fraîcheur de leurs compositions jazzy et électro. Un régal.

Après une pause repas, nous nous offrîmes le temps d'une ballade sur le site pour en découvrir tous les recoins. Comme par exemple, cet espace de quiètude où, sous des sortes de tentes touarègues, il est possible d'échapper à la frénésie des lieux en se laissant bercer par le doux balancement d'un hamac ou en partageant un narguilé entre amis. Le seul hic, l'endroit jouxte immédiatement la Skate Stage où se succèdent les groupes hard, metal, hardcore, etc. Un exemple, la musique death metal grindcore de Mastodon qui a explosée les lieux aux alentours de vingt-deux heures.

Au même moment, sur la Main Stage, Beck et son groupe se font volontairement voler la vedette par quatre marionnettes. Durant la totalité de leur show en effet, quatre marionnettistes font se mouvoir sur une petite scène en tous points conformes à la grande - écran géant compris - quatre petits sosies de bois de Beck et de ses musiciens. Rares seront les moments où l'on verra sur les grands écrans géants de la Main Stage les vrais musiciens à la place de leur marionnette. Un petit film plutôt drôle montrant ces petites êtres de bois visiter le site du Pukkelpop est même projeté entre deux morceaux. Côté musique, la prestation du groupe est tout aussi jouissive et enthousiasmante que ne l'est la musique de Beck. De ce set, on retiendra par exemple cet étonnant One foot in the grave où l'ensemble du groupe assure le tempo sur une table avec fourchettes, couteaux, verres. A nouveau, un excellent concert. On est gâté...

Nouvelle déconvenue par contre pour les fans de Pete Doherty. Les organisateurs l'annoncent vers vingt-trois heures : le concert des Baby Shambles est annulé.

Et puis, enfin minuit et Radiohead. Pendant près de deux heures, Thom Yorke, Jonny Greenwood, Colin Greenwood, Ed O'Brien et Phil Selway offrirent aux 40.000 personnes présentes une prestation é-pous-tou-flante. C'était la troisième fois que je les voyais en concert en Belgique (on en reparle bientôt) et pour moi, d'un bout à l'autre de leur set, Radiohead touchait en permanence la perfection du bout des doigts. Exceptionnel!!! Sur chaque morceau, les qualités vocales de Thom Yorke s'imposaient comme jamais auparavant. La qualité du son était irréprochable. Tout à la fois claire, puissante et enveloppante. Tout aussi étonnant, le (quasi) silence avec lequel le public accueillit des morceaux tels Exit Music (For A Film) ou Pyramid Song. Il y eu également l'étrange interprétation de You And Whose Army? pendant laquelle le visage de Thom Yorke filmé en très gros plan apparaissait sur les écrans géants (plusieurs écrans façon miroir brisé), donnant à chaque spectateur l'impression que la chanson lui était personnellement destinée. Et enfin, l'éblouissant How To Disappear Completely qui me donne invariablement la chair de poule. Si quelqu'un possède les bandes du concert que Radiohead a livré ce jeudi 17 août 2006 au Pukkelpop, il ne lui reste plus qu'à trouver une île déserte pour aller les écouter encore, et encore, et encore...

Mes filles sont fermement décidées à défier la force des vagues à coup de châteaux de sable. Le pukkelpop se passe donc de ma présence vendredi et samedi. "Live" compte dès lors à nouveau sur vos talents de raconteurs pour nous faire vivre la suite des festivités. A bientôt...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Avec Cathy

Commentaires

Salut Un petit passage pour un bon week end pour toute la famille
Bisous a tous
Isabel & Sauveur

Écrit par : Isabel | 19/08/2006

jeudi au pukkelpop!!! Salut,
A mon avis, on ne devait pas être bien loin l'un de l'autre, j'étais moi même bloquée dans ma voiture en écoutant le direct de pure fm avant d'arriver sur le site ;-) Par contre, j'ai eu du bol de trouver une place de parking et j'ai pu voir la prestation de We are scientists. Pour Radiohead , tout à fait d'accord avec toi, c'était fabuleux... j'en fait une petite critique et je te l'envois!!!
A plus

Écrit par : Kira | 20/08/2006

Mon commentaire Avis légèrement différent du tien, surtout concernant Radiohead

Écrit par : Piet | 30/08/2006

Les commentaires sont fermés.