14/12/2006

Mono

pochette monoMono

ABBox - Ancienne Belgique

Le mardi 12 décembre 2006

Etrange expérience que celle d'assister à un concert des Japonais de Mono. Tout d'abord, leur arrivée sur scène a lieu alors que la salle est encore allumée. Sans cette brusque plongée habituelle du public dans l'obscurité, ce dernier est en quelque sorte invité à se rendre compte par lui-même du début de la prestation du groupe. Les premières notes sont très lentes et très douces. Ce n'est qu'au bout de quelques longues minutes, tandis que la musique imprègne de plus en plus l'ABBox, que les lumières s'estomperont finalement peu à peu. Les quatres membres de Mono - une bassiste, un batteur et deux guitaristes - seront dès lors presque en permanence éclairés à contre-jour.

Totalement instrumentale, la musique de Mono, qualifiée le plus souvent de post-rock ou de rock expérimental entre noise et psychadélisme, se compose de très longs morceaux (plus de dix minutes), doux et planants en ouverture, évoluant progressivement et en crescendo vers des périodes radicalement plus nerveuses et tendues. Parfois, et gare alors au public non averti, la transition se fait brutale et immédiate en une sorte d'explosion de fureur sonore. Au fil des morceaux, la lassitude survient toutefois dans la systématisation sans cesse répétée de ce crescendo. Il n'en demeure pas moi que d'assister à un concert de Mono s'apparente à un voyage auditif tout à la fois étonnant et intrigant. Le public semblait captivé et demeurait étonnement silencieux...

mono

 

ticket mono

Avec Cathy

21:56 Écrit par Luc dans "Live" à chaud | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mono, abbox |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.