14/01/2007

Nandrin Rock Festival

dEUSShiva H - Hippodrome - Sharko - De Profundis - Chloé - Caesar - Zop Hopop - Keaton - Plastic Fish Factory - Be Plouvier - Dead Moon - Gore Slut - Evil Superstars - Bennet - No One Is Innocent - Joseph Arthur - Sophia - dEUS

Nandrin Rock Festival

Le 30 août 1997

Il y a plus d’un mois que je n’ai plus mis en ligne l'un ou l'autre souvenir d’un ancien concert. Heureusement, ça me reprend. Et pour ce premier coup d’œil en arrière de l’année 2007, je tombe sur un gros morceau et une soirée marquante de mon errance musicale. À savoir la toute première fois où j’ai assisté à un concert de dEUS.

 

Je vous l’ai déjà dit, j’ai la fâcheuse habitude de toujours prendre les trains en marche. Il a donc fallu attendre l’été 1997 pour que je me décide enfin à assister à une prestation du plus talentueux des groupes rock belge. Et, vous vous en doutez, j’ai pris ce soir-là une claque magistrale.

 

À ce moment-là, dEUS défendait l’album In A Bar, Under The Sea. Sur scène, ils enchaînèrent donc des morceaux aussi incontournables que Fell Off The Floor, ManLittle Arithmetics ou Theme From Turnpike. J’étais fasciné par la dimension, l’énergie et la puissance extraordinaires que le groupe donnait à ceux-ci sur scène. Fasciné également par cette utilisation si particulière des doubles micros placés devant Tom Barman et ses compagnons de route de l’époque. À la fin du concert, avec le crescendo de Roses, je n’ai pas été loin de penser que la scène entière du festival de Nandrin allait quitter le sol et s’envoler vers les étoiles. Depuis cette soirée, j’ai pris une sorte d’abonnement moral pour chacune de leurs prestations (ou presque) en Belgique.

 

Avant de découvrir dEUS en live, l’affiche nous offrit également les mélancolies de Sophia, la très vive énergie de No One Is Innocent et les débuts de Sharko. Quant à Joseph Arthur, pour lequel j’avais en grande partie acheté mon ticket, il annonça en toute dernière minute l’annulation de sa prestation aux organisateurs du festival. Un rendez-vous (toujours) manqué (à ce jour).

ticket nandrin

Avec Cathy et Véro  

 

Commentaires

J'y étais!!! Salut Luc,
excellent ton compte-rendu! Figure toi que j'y étais aussi à ce concert et que c'était la 1ère fois que je voyais dEUS également. Je n'ai jamais oublié cette soirée et j'y repense souvent tant ce concert m'a marqué. Par la suite, j'ai "collectionné" des tas de choses sur dEUS (enregistrements de concerts, reportages,...).
Quelle claque ce soir là. Avec quelques copains, on avait réussi à se placer juste devant les barrières nadar au pied de la scène. On était scotché à Tom Barman. Ils ont commencé le concert par "Suds and Soda". D'entrée de jeu, nos positions ont changé ;-) Le public était chaud! Sur "Roses", mes potes sont partis au dessus du public.
Je me souviens de Tom Barman expliquant que le Nandrin était (quelques années auparavant) le premier gros festival à les soutenir et les inviter. Il remerciait chaleureusement les organisateurs.
Et je me souviens encore que juste avant de lancer "VIA", il a expliqué que ça serait la dernière fois qu'ils joueraient ce morceau en concert car ils l'avaient déjà trop joué depuis leurs débuts. Barman a tenu parole quelques années avant de la rejouer depuis les concerts "Best of" et la dernière tournée.
Je revois ce concert comme si c'était hier!
Dernière anecdote : pendant le concert, Diana se tuait à Paris.

Fin de transmission.
Raph
PS : Luc, dis moi c'est quand même pour JELLY que tu votes j'espère ?!
JELLY sur http://www.puredemo.be/tv

Écrit par : J&B-Raph | 15/01/2007

Salut! Sophia.. tu as de la chance!
Salut de l'italie

Écrit par : Lilith | 24/01/2007

Non, sérieux ? Non, sérieux ? T'as jamais vu Joseph Arthur en concert ? Bon ben, pour en avoir vu une chiée, j'ose l'affirmer haut et fort : Joseph Arthur est LE MEILLEUR ARTISTE LIVE de sa génération, toutes catégories confondues. Mais bon, il est déjà passé une bonne dizaine de fois par la Belgique en dix ans, et il reviendra sûrement...

Écrit par : Laurent VR | 08/02/2007

Les commentaires sont fermés.