01/02/2007

The Magic Numbers

the magic numbersThe Magic Numbers

Ancienne Belgique

Le mardi 30 janvier 2007

 

La semaine dernière, dans Buzz sur Pure FM, Sylvestre Defontaine offrait des places pour le concert des Magic Numbers à l’AB. Un simple petit mail a suffi pour voir la chance me sourire. La découverte allait être totale puisque je ne connaissais pas les Magic Numbers. Pour être tout à fait honnête, je n’en avais même jamais entendu parler. Histoire de ne pas être complètement largué, j’ai malgré tout déniché leur premier album éponyme à la Médiathèque. Le soir du concert, je l’avais écouté à deux reprises. J’avais donc à tout le moins comme bouée de sauvetage l’espoir et le désir que le groupe joue des morceaux comme Mornings Eleven ou Forever Lost.

 

Après une première partie dont le nom m’a échappé et dont je n’ai vu que les quarante dernières secondes, il fallut attendre vingt et une heures avant que les Magic Numbers ne montent sur scène. Derrière eux, un immense drapeau présente les quatre membres du groupe tel qu’ils apparaissent sur la pochette de leur deuxième album Those The Brokes. Détail amusant qui saute immédiatement aux yeux : alors qu’ils défendent une musique et des mélodies plutôt pop, le double duo de frères et sœurs Stodart et Gannon qui composent le quatuor ont un look on ne peut plus rock seventies. Leur plaisir d’être sur scène est tout aussi visible que communicatif. Il est même rare de ressentir autant de chaleur, de générosité et de plaisir émaner d’un groupe. Avec de grands sourires jusque derrière les oreilles, le groupe applaudit bien souvent le public entre les morceaux. Autre particularité, l’utilisation à plusieurs reprises par la claviériste d’un mélodica. Une sorte de petit synthé habituellement prisé des enfants dans lequel on souffle tout en jouant. Le concert est festif et énergique avec par-ci, par-là de petites perles plus calmes et introspectives comme Slow Down (The Way It Goes) qui dévoile en son sein une reprise tout aussi douce qu’aérienne de Running Up That Hill (A Deal With God) de Kate Bush.

Phénomène de la scène britannique, The Magic Numbers – qui a récemment assumé les premières parties de U2 ou Brian Wilson – m’a assurément séduit pour mon premier concert de l’année 2007. Une chouette découverte.

Comment se fait-il que je n’en avais jamais entendu parler finalement…

 

The Magic Numbers, Myspace et site web.

L'entierté du concert des Magic Numbers au Paradisio à Amsterdam (11 janvier 2007) se trouve sur Fabchannel.

 

Set list : This is a song - You never had it - Forever lost - Love's a game - I see you, you see me - Take a chance - The mule - Runnin' out - Slow down (the way it goes) incluant la reprise de Kate Bush Running up that hill - Undecided - New (untitled) song - Long legs - Love me like you --- (rappel) --- Mornings eleven - wheels on fire - You might as well live in my head - The beard 

 

ticket magic numbers

 

Tout seul

23:35 Écrit par Luc dans "Live" à chaud | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : magic numbers, ab, live |  Facebook |

Commentaires

Je viens de les voir hier soir,ils assuraient(!!)la 1ere partie de Damien Rice.Je ne les connaisais pas du tout et fut agréablement surpris!Belle mélodie,bonnes voix!Une bonne symbiose de groupe...vraiment agréable!Et quel reprise de Kate Bush..

Écrit par : JesS' | 06/03/2007

Les commentaires sont fermés.