07/12/2008

La nostalgie camarade

you're under arrestAujourd'hui, en regardant, triant, classant et rangeant mes vieux tickets - trouble obsessionnel compulsif tout aussi léger que sympathique - je me suis remémoré les concerts auxquels j'ai assisté en 1988.

Dans l'ordre, entre janvier et décembre, j'ai enchaîné et vu pour la première fois Jean-Jacques Goldman, Serge Gainsboug, Johnny Clegg (à Forest National), les Pink Floyd - mon premier concert dans un stade -, mais aussi Arno défendant son "Charlatan", Odieu et Claude Semal.

Cette année-là (comme disait l'autre...), avec son album "Entre gris clair et gris foncé", rien qu'à Bruxelles, Jean-Jacques Goldman avait attiré le chiffre record de quatre-vingt mille personnes. Serge Gainsbourg faisait sa toute dernière apparition sur une scène belge. Et moi, je ne me doutais pas qu'en croisant la route d'Arno, je mettais irrémédiablement le doigt dans l'engrenage de sa musique.

Une photographie de ce que j'écoutais à l'époque. J'avais 17 ans. 

Les commentaires sont fermés.