23/11/2006

Arno

arno hintjens

 

 

 

Arno

Place de la Monnaie (Bruxelles)

Printemps 1997

En 1995, pour la date bruxelloise de sa tournée A la française, Arno souhaitait se produire sur la scène du théâtre de la Monnaie. Face à des tarifs de location totalement exorbitants, il dut renoncer au projet et se rabattre sur le Palais des Beaux-Arts.

Deux ans plus tard, le Klinkende Munt lui offre la possibilité de se produire gratuitement sur la Place de la Monnaie, en plein air, face au théâtre de la Monnaie. Bien évidemment, Arno ne laisse pas passer cette occasion. 

Située en plein coeur de Bruxelles, la place de la Monnaie est noire de monde lorsqu'Arno se présente sur scène. Mettant presque totalement de côté le repertoire à la française avec lequel il tourne pourtant depuis près de deux ans, Arno livre ce jour-là un concert sans concession composé des morceaux les plus rocks et les plus carrés de sa longue discographie. Un régal! Et l'occasion pour moi de vivre une soirée mémorable en compagnie d'un bon paquet d'ami(e)s proches. Ils se reconnaîtront...

Pour être au parfum de tout ce qui concerne Arno, un clic . Et pour les vrais fans, je ne saurai trop vous conseiller la lecture de Arno, un rire et une larme de Gilles Deleux aux Editions Ramsey (2004). Quelques lignes de cette biographie m'ont d'ailleurs judicieusement rafraîchi la mémoire par rapport au concert que j'évoque ici. 

19:00 Écrit par Luc dans Rétro "Live" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arno, monnaie, concert, 1997 |  Facebook |

12/11/2006

Tool

pochette toolbisTool

Forest National

Le vendredi 10 novembre 2006

 

tool live

Fascinant et puissant sont les deux mots qui me viennent à l'esprit après avoir vu à nouveau Tool en concert. Sur le scène de Werchter, l'été dernier, le groupe avait promis de revenir rapidement en Belgique pour défendre en salle 10.000 Days, leur dernier album. Après Werchter donc (ici), Tool offrait deux nouvelles dates au public belge : le Brabanthal à Louvain, mercredi et Forest National, ce vendredi. Bien conscient que bon nombre de fans s'étaient offerts des places pour les deux soirées, Maynard James Keenan (chanteur de Tool) salua le public présent à Bruxelles d'un "Nice to see you again!".

Pour planter le décor, imaginez une scène totalement blanche. Mais attention, un blanc aseptisé qui fait inévitablement penser (ou alors il faut que je consulte) aux murs d'un hôpital ou, mieux encore, d'un asile psychiatrique. Derrière le groupe, posés à même le sol, quatre écrans géants diffusent des séquences tout autant inquiétantes qu'envoûtantes. Tout au long du concert, le light show, et donc la scène et le groupe, évolueront progressivement d'une ambiance obscure et sombre vers davantage de lumière et de clarté. Seule exception, Maynard demeurera volontairement dans la pénombre tout au long du set.

Maynard James Keenan, parlons-en justement! S'il existe bien un personnage charismatique et fascinant dans le paysage rock actuel, c'est bien lui. Vendredi soir, ce dernier se présenta sur la scène de Forest National avec un masque à gaz (au sein duquel était incrusté un micro) sur le visage. Très loin de moi alors l'idée d'imaginer qu'il gardera ce masque sur la figure d'un bout à l'autre du show. Etonnant! Difficile également de ne pas être hypnotisé par la gestuelle et la manière qu'a Maynard de vivre physiquement sa musique. Julien Broquet parle à ce propos, dans Le Soir de ce week-end, d'une transe tribale communicative.

Pendant une heure trente environ, Tool enchaîna avec force des compositions aussi éblouissantes que Stinkfist, Forty Six & 2, Aenima ou Vicarious. A chaque morceau, on a la sensation d'être emmené loin, très loin dans une sorte d'univers parallèle. En définitive, voir Tool en concert constitue tout simplement une expérience impressionnante.

Pour l'anecdote, pendant le rappel, les quatres membres de Tool ne quittèrent pas la scène. Assis en plein centre de celle-ci, dans une obscurité presque complète, pendant de longues minutes, ils semblèrent prendre la mesure de l'ambiance qui règnait dans la salle. Tous les fumeurs sortirent alors leur briquet pour illuminer le temple bruxellois de la musique de mille scintillements.

Puissant et fascinant, je vous disais...

En première partie, par contre, nous avons dû subir la bouillie inaudible et les clichés éculés du rock métal et du hardcore de Mastodon. Quatre gaillards vilains pas beaux qui faisaient beaucoup de bruit dans une indifférence à peu près générale. Mastodon, rien que le nom déjà...

ticket tool (Medium)

Avec Cathy

28/09/2006

0110 - concerts pour la tolérance

0110 général

 

 

 

 

 

 

Initiés par Tom Barman, Arno et Sioen, quatre grands concerts se tiendront ce dimanche 1er octobre à Anvers, Bruxelles, Charleroi et Gand. Une semaine exactement avant les élections communales, ces concerts nous permettront d'affirmer à nouveau notre attachement aux valeurs de tolérance et notre rejet du racisme et de l'extrémisme.

Oui, je sais, tout le monde est déjà au courant. Néanmoins, aussi modeste que soit ma démarche avec ce blog, il me semble impensable que "Live" ne marque pas d'une manière ou d'une autre son soutien envers cette extraordinaire initiative. Avec l'espoir que nos urnes cessent quelque peu de se remplir de peste brune... rendez-vous ce dimanche 1er octobre aux concerts gratuits 0110!

Toutes les infos et programme complet pour chaque ville sur www.0110.be.

Pour soutenir et aider les organisateurs, envoyez le sms "0110" au 3699.

Et n'oubliez pas, après ces concerts, quelque soit la ville où vous vous trouv(er)ez, si vous êtes pris par une envie irrépressible de partager vos découvertes et/ou vos impressions, vous frappez à la bonne porte. Quelques lignes, un compte rendu, voire une chrinique complète par courriel ou via les commentaires... "Live" adore partager ses pages avec ses lecteurs.

12/09/2006

No smoking

C'est bon de s'en griller une petite pendant un concert, hein? Dans la salle ou au bar, la clope dans une main, une bière dans l'autre... Et bien, c'est fini!

J'ai vécu ce lundi à l'AB mon tout premier concert réellement et totalement non-fumeur. A l'entrée, au bar, dans les vestiaires, aux toilettes, dans l'ABBox, bref un peu partout dans ce haut lieu bruxellois de la musique de multiples affiches nous rappelaient qu'en vertu d'un arrêté royal daté du... blablabla, il est à présent strictement interdit de fumer. Et tout le monde s'y est tenu! Toute la soirée, j'ai tenté de repérer une coupable volute de fumée ou une traîtresse petite lumière rouge incandescente cachée au creux de la main. En vain! Lundi, le 11 septembre 2006, au concert d'Ozark Henry, personne ne s'est encrassé les poumons (et n'a encrassé ceux des autres).

Qu'est-ce que vous en pensez? Vous êtes pour ou contre cette interdiction? Votre avis m'intéresse...

22:21 Écrit par Luc dans Actu "Live" | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : tabac, concert |  Facebook |

Ozark Henry

Ozark Henry

Ancienne Belgique

Le lundi 11 septembre 2006

 

Une nouvelle fois, une bonne réponse à une question posée par le Télé Moustique et... hop, je me retrouve à l'Ancienne Belgique pour assister au concert privé d'Ozark Henry. J'ai donc eu le privilège de découvrir en live les morceaux du tout nouveau, tout beau, tout chaud The Soft Machine. Merci l'hebdo qui pique juste où il faut.

Bien que fréquentant l'Ancienne Belgique très régulièrement depuis de nombreuses années, c'est la toute première fois que je découvrais l'ABBox. Les balcons et les places assises sont masqués par de vastes rideaux dans lesquels sont incrusté de multiples petites lumières. Un peu comme la plus belle des voûtes célestes durant une nuit d'été. Suspendus au plafond, quatre lampions blancs complètent le décor en apportant à l'ensemble une touche plutôt intimiste. Et c'est vrai que lorsque les lumières sont éteintes, on a un peu l'impression d'être dans une très grande boîte.

Bon, après ces quelques considérations à connotation "Journée du Patrimoine", venons-en à la prestation d'Ozark Henry. En comptant ce dernier, ils sont cinq à se présenter devant nous aux alentours de 20h30. Chacun possède apparemment une place bien précise sur scène. A l'avant, les claviers; au centre, mais légèrement en retrait, la batterie et, de part et d'autre de celle-ci, le guitariste et le bassiste. Et comme chacun demeure (trop?) figé sur place d'un bout à l'autre du concert, les regards ne manquent pas de se concentrer sur le jeu tout à la fois puissant, énergique et spectaculaire du batteur. Je vous assure, ça vaut le détour...

Le son est tout aussi puissant qu'excellent; le light show est très soigné (beaucoup de jeux ombre/lumière) et la voix d'Ozark Henry demeure toujours aussi envoûtante. Enfin, si la set list puise abondamment dans The Soft Machine (Ahhh These Days en live...), les anciens albums ne sont pas en reste et rien de ce qui a construit le succès dOzark Henry n'est oublié : Indian Summer, Sweet Instigator, Vespertine, At Sea, Word Up, ... 

Une bien belle soirée en définitive. Je ne savais pas qu'il y avait autant de morceaux connu, m'a dit mon amoureuse en quittant la salle. Et si seulement Ozark Henry se lachait et bougait davantage sur scène...

Avec Cathy

00:50 Écrit par Luc dans "Live" à chaud | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ozark henry, concert, live, ab |  Facebook |

17/08/2006

Pukkelpop

Pendant trois jours, les amateurs de musique house, électro, drum 'n bass, techno, hip hop, indie, rock, metal, punk, hardcore, soul, world et experimental ont rendez-vous à Kiewit, près d'Hasselt. Dans leur agenda, un mot : Pukkelpop.

"Live" se pourlèche déjà les babines à l'idée de lire vos commentaires et compte-rendus sur ce festival. 

Pleuvra ou pleuvra pas? Bon festival!

13:35 Écrit par Luc dans Actu "Live" | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pukkelpop, festival, live, concert |  Facebook |

18/07/2006

Dour en images

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stephan Nisol a réalisé des centaines de photos au Dour Festival 2006. Parmi celles-ci, outre les groupes se produisant sur scènes, il y a beaucoup de clichés d'ambiance et de nombreux portraits de festivaliers. Peut-être vous y reconnaîtrez-vous?

On y va? C'est par ici.

19:02 Écrit par Luc dans Festivals | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dour, photos, concert, live |  Facebook |

10/06/2006

Geoffrey Oryema

Geoffrey Oryema

Palais des Beaux-Arts (Bruxelles)

Le 28 octobre 1996

Geoffrey Oryema fait partie des figures marquantes de la vague Realworld initié par Peter Gabriel. D'origine Ougandaise, il accède à la notoriété au début des années nonante via "Exile", un premier album produit par Brian Eno. Sur ce dernier, on trouve le morceau "Ye Le Le" connu pour avoir servi de générique à l'émission "Le Cercle de Minuit" présenté par Michel Field. Vous vous souvenez?

En 1996, Geoffrey Oryema présente et défend l'album "Night to night". Un album sur lequel transparaît à la fois les influences musicales africaines de l'artiste mais aussi son goût prononcé pour la musique rock. De cette soirée, j'ai aujourd'hui le souvenir d'un grand bonhomme (dans les deux sens du terme) aux capacités vocales étonnantes. Une chouette découverte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec Caroline

30/05/2006

Renaud

Deux semaines que nous n'avons plus regardé ensemble dans le rétroviseur...

Renaud

Palais des Beaux-Arts (Bruxelles)

Le mardi 7 mai 1996

 

 

J'ignore s'il arrive encore aujourd'hui que des artistes dits pop/rock ou de variété soient programmés au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Quoiqu'il en soit, dans ce lieu que tout un chacun associe généralement à la musique classique, j'ai eu le bonheur de voir - dans un intervalle de six mois - Arno, Bruce Springsteen et Renaud. A quand donc Placebo, dEUS ou les Artics Monkeys dans la salle Henri-Leboeuf?

 

 

 

 

 

 

En plein milieu d'une longue tournée baptisée "Che ma tournée", et après un Forest National bondé en novembre 95, Renaud fait une seconde halte à Bruxelles. Au cours de ce long périple qui débuta en Bosnie-Herzégovine en mai 95 pour se terminer en Allemagne, puis en Irlande en avril 97, Renaud arpentera six fois les scènes belges. Outre Bruxelles à deux reprises donc, il y eut également Liège et Charleroi (mai 96), puis Spa et La Louvière (novembre 96).

J'ai le souvenir d'un décor de bal populaire fait de guirlandes et de lampions comme les affectionnent les Français le 14 juillet et d'un tour de chant très plaisant. Il me revient également le plaisir de voir Renaud dans un lieu à dimension humaine. Un lieu où un réel échange est possible entre l'artiste et son public.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Palais des Beaux-Arts : endroit unique où l'on peut assister à un spectacle depuis sa baignoire...

Avec Caroline

20:56 Écrit par Luc dans Rétro "Live" | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : renaud, bozar, concert |  Facebook |

14/05/2006

Mano Solo

Terminée les Nuits Botanique 2006, revenons à nos anciens concerts...

Mano Solo

Botanique

Mardi 26 mars 1996

 

La salle de l'Orangerie est bondée à craquer pour ce troisième concert belge de Mano Solo. Ce dernier nous avait déjà rendu deux visites en 1994. L'une à La Luna et l'autre au Botanique. En septembre 1995, pour faire face à d'importants ennuis de santé, Mano Solo avait dû renoncer à un autre rendez-vous avec le public belge au cours des Nuits Botanique. C'est dire si cette soirée était attendue... par lui (?) comme par nous.

En plus de son groupe habituel (guitare, basse, batterie), Mano Solo est accompagné sur scène par un accordéon et un piano. Perché sur un tabouret qu'il ne quittera pas pendant toute la soirée, il nous livre un véritable concert marathon au cours duquel il passe en revue la (presque) totalité de son répertoire. Pendant plus de deux heures trente, Mano Solo partage avec son public ce précieux mélange de rage et d'amour de la vie que l'on retrouve dans chacune de ses chansons. J'ai le souvenir d'une ambiance très chaleureuse et très festive d'un bout à l'autre de la soirée. En fait, ça s'appelle... un triomphe!

 

 

 

 

 

 

 

 

Mano Solo possède un site internet où il publie (lui-même) régulièrement ses coups de gueule, ses coups de coeur, ses réalisations artistiques (peintures, projections, animations et fictions/reportages), ses clips et bien d'autres choses encore. Il y a aussi moyen de s'abonner à une mailing liste pour recevoir de temps à autre de ses nouvelles et dialoguer avec lui. Il suffit de cliquer ici. Dites-lui que vous venez de ma part...

Avec Caroline, Françoise, Fred et Véro, Philippe, ...

14:36 Écrit par Luc dans Rétro "Live" | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : mano solo, botanique, concert |  Facebook |

28/04/2006

Renaud

Renaud

Forest National

Le samedi 4 novembre 1995

 

Après le très moyen putain de camion en 1988 et le concert décevant qui suivi, je retrouve avec plaisir le Renaud que j'aime. C'est sur putain de camion que l'on trouve Petite, à savoir la chanson la plus débile et démago que Renaud ait jamais écrite. A contrario, Rouge-gorge sur le même album est une véritable perle.

En 1991, Renaud sort le très beau Marchand de cailloux avec de très beaux textes comme l'aquarium, p'tit voleur, les dimanches à la con et la ballade nord-irlandaise. Ceci dit, apparemment je boudais puisqu'à mon grand étonnement je ne l'ai pas vu sur scène à ce moment-là.

Après l'aventure Germinal et son Renaud cante el' Nord, Renaud nous propose le très réussi A la belle de mai. L'occasion de découvrir pour la première fois en live la plus belle chanson de Renaud à ce jour : son bleu. Mais aussi la ballade de Willy Brouillard, le sirop de la rue, la médaille, c'est quand qu'on va où?, ...  Allez, j'arrête de bouder et j'y vais!

 

22:15 Écrit par Luc dans Rétro "Live" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : renaud, forest, concert |  Facebook |

16/04/2006

Bernard Lavilliers

Bernard Lavilliers

Luna Theater

Lundi 28 novembre 1994 

 

Je vois pour la cinquième fois Bernard Lavilliers en concert. La grande première par contre, c'est de se présenter devant la salle sans ticket. Le comble : c'est un cadeau d'anniversaire... Avec un peu de patience, je parviens à décrocher deux entrées au marché noir à un prix décent. Non que je sois doué dans cet exercice. Loin de là. Mais bon, c'est Lavilliers, pas U2! Et finalement, pour tout dire, je commence à m'en lasser un peu de l'ami Bernard...

Avec Caroline  

04/04/2006

Arno

Arno

La Ruche Verrière / Lodelinsart

Dimanche 7 novembre 1993

... Suite. Trois semaines après avoir planté involontairement (?) un ami pour le concert d'Arno à la Luna, je lui achète un ticket pour ce concert-ci.  On ne le regretta pas. Ce fut un des plus fabuleux concerts d'Arno vus à ce jour! Un show très rock et très intense. Un concert nerveux, sec et incisif. Un peu comme si, malgré sa carrière en solo déjà bien entamée, c'était T.C. Matic qui assurait toujours les prestations scéniques.

Pour tout vous dire, je n'ai jamais vu T.C. Matic. Mon papa me le proposa bien quand le groupe passa à Tubize où nous habitions. J'avais douze ans et je n'ai pas osé...

Et je n'oublie pas : http://www.hintjens.be/

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Avec Philippe

13:19 Écrit par Luc dans Rétro "Live" | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arno, concert |  Facebook |

29/03/2006

La Vierge du Chancelier Rolin - Betty Goes Green - Les Innocents - Jean-Louis Aubert

La Vierge du Chancelier Rolin

Betty Goes Green

Les innocents

Jean-Louis Aubert

Verdur Rock / Citadelle de Namur

Samedi 26 juin 1993

 

 

 

Après l'épisode été 67 & Louise Attaque, je reprends la chronologie habituelle.

8ième éditions du verdur Rock. Un chouette groupe gagne l'après-midi le concours "Jeunes Talents" : La Vierge du Chancelier Rolin. Deux ans plus tard, ils sortiront l'album "Eva King". Amusez-vous à lire le titre de l'album à l'envers... On peut presque lire Nick Cave. Tiens, tiens...

Avec Françoise

 

28/03/2006

été 67 - Louise Attaque

Une petite exception par rapport à la chronologie habituelle... Voici en vrac (et puis dodo) quelques impressions sur le concert d'Eté 67 et de Louise Attaque ce soir à Forest National.

 

été 67 est apparemment attendu par une large partie du public. Le groupe s'est déjà fait un nom et les fans sont là. L'accueil est chaleureux. Et puis, en première partie de Louise Attaque, ça colle plutôt bien. Je vais peut-être être le seul à avoir eu cette pensée mais par moment la musique d'été 67 sonne un peu comme du Noir Désir, non!? Après le premier morceau, "dis-moi encore", le chanteur du groupe avoue son plaisir de rejouer enfin dans une salle plus petite et plus intimiste...A la fin de leur set ("les pilules", "quartier de la gare", ...), le public en demande encore et fait part de son mécontentement lorsque les techniciens se mettent à démonter leur matos.

été 67 : http://www.ete67.be/

 

 

La salle n'est remplie qu'au trois-quart. Les gradins du haut sont fermés. Beaucoup de jeunes, de très jeunes ados. Il y avait la Star Ac' 5 au même endroit quatre jours plus tôt. Ils ont dû rester... Plus sérieusement, Louise Attaque est en pleine forme! Un grand concert! D'entrée, Forest National est chaud bouillant comme la braise. Louise Attaque est manifestement content d'être là et offre une toute grande prestation. Ils ont du plaisir à jouer et à être sur scène. Ca se voit, ça se sent. Le moment de grâce pour moi : le morceau "Toute cette histoire"... Vraiment, j'ai pris mon pied!

Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à dEUS (que j'adore!) - sur la même scène, il y a moins d'un mois - qui n'a réussi à secouer la salle qu'en toute fin de concert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec Cathy

26/03/2006

Jacques Dutronc

Jacques Dutronc

Forest National

Lundi 19 avril 1993

 

 

Dans Le Soir, après ce concert, Thierry Coljon écrit : "Cela ne servait (...) à rien de mettre des sièges jusque tout devant, dès la première chanson tout le monde est debout et entonne "Et moi et moi et moi" qui ouvre le set. Dutronc est splendide dans sa gestuelle minimale. Il se contente d'être une silhouette. Courbé sur son cigare, planqué derrière sa mèche et ses lunettes noires, les jambes légèrement arquées, le blouson noir bien fermé. Moins il en fait, mieux c'est. Avec un groupe de rock, des musiciens tout de noir vêtus et des éclairages essentiellement blancs, on a droit à un spectacle nerveux, sec et dur comme les muscles bandés qu'on devine sous le blouson de cuir."

Seul bémol : histoire de régler ses comptes avec les critiques, Dutronc n'accorde des interviews que... sur scène, au beau milieu du concert. Le malheureux journaliste qui a le courage de l'affronter sur son terrain se fait alors systématiquement (et bêtement) huer par le public. Facile...

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Avec Philippe

24/03/2006

Noir Désir

pochette noir désirNoir Désir

Cirque Royal

Lundi 15 mars 1993

Je ne sais pas qui a eu l'idée à l'époque d'organiser un tel concert dans un tel endroit. Noir Désir vient présenter pour la première fois en Belgique le furieux "tostaky" et la salle choisie relève plus de la salle de théâtre que de la salle de concert. Tout le monde est sévèrement invité à poser son séant dans le siège présentant un numéro correspondant exactement à celui écrit sur le ticket. Et pendant le concert, il est strictement interdit de griller la moindre cigarette et même de se lever. Dans chaque rangée (ou presque), des colosses dignes de la plus mal fréquentée des boîtes de nuit veillent à ce que personne ne déroge d'un iota à la stricte application du réglement d'ordre intérieur. A la fin du concert, la salle devait être presque plus propre qu'avant l'ouverture des portes. Un enfer en somme!

Dans un tel contexte, imaginez Noir Désir enchaîner "here it comes slowly", "ici paris" ou "tostaky (le continent" sur scène. Heureusement, quelques semaines plus tard, ils étaient de retour en Belgique.

ticket noir désir (Large)

19/03/2006

Karibou - La Muerte - Such a noise - Bernard Lavilliers

Karibou

La Muerte

Such a noise

Bernard Lavilliers

Verdur Rock / Citadelle de Namur

Samedi 27 juin 1992

 

Très peu, trop peu de monde l'après-midi pour le concours jeunes talents rock. Une importante partie du public n'arrivera qu'au dernier moment pour voir Lavilliers.

Les fans de La Muerte se défoulent et s'en donnent à coeur joie. Les autres se demandent, un sourcil dressé vers le haut, qui sont ces enragés.

Such a noise fait davantage l'unanimité.

Et pour la quatrième fois, l'ami Bernard croise ma route. Ou plutôt moi, la sienne. C'est selon...

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Avec Frantz

18/03/2006

Bernard Lavilliers

Bernard Lavilliers

Forest national

Mardi 24 mars 1992

 

 

Troisième fois que j'assiste à un concert de Lavilliers. Comme je l'ai déjà écrit précédemment, une fois de plus, j'ai des souvenirs précis de la première et de la dernière fois que je l'ai vu... mais entre les deux, plus rien!

Lavilliers se présentait à Bruxelles avec l'album "Solo" sous le bras. Nous avons donc été invité à un voyage en Asie du sud ce soir-là...

 

 
 
 
 
 
 
 
 
Avec Sandra & Paul

14/03/2006

Jean-Louis Aubert

Jean-Louis Aubert

Ancienne Belgique

Samedi 24 mars 1991

Site ultra complet : http://www.locataires.org/ 

Dans les bacs, l'album "bleu, blanc, vert".

A la fin du concert, Jean-Louis Aubert enchaîne "Voilà c'est fini" et "Au coeur de la nuit". Son public se met alors à scander : "Téléphone! Téléphone! ..." Et lui de répondre par un cinglant : "Téléphone est mort!" Je garde ça en mémoire.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Avec Rudy

09/03/2006

Noir Désir

Noir Désir

Foyer culturel de Chenée

Mercredi 25 octobre

 

C'était tellement fort en avril que je ne me suis pas privé d'y retourner... Et à nouveau, une ambiance et une prestation scénique du feu de dieu!!! Si ma mémoire ne me trompe pas, la première partie était assurée par le groupe belge Vincent Van Gogh. Une très bonne première partie. Et tout ça devant à peine cinq-cent personnes...

Avec Rudy

21:05 Écrit par Luc dans Rétro "Live" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : chenee, concert, noir desir |  Facebook |

Noir Désir

Noir Désir Gamine

Ancienne Belgique

Jeudi 20 avril 1989

Site officiel : http://www.noirdez.com/ 

Encore des extraits de ce que j'en avais écrit à l'époque, du haut de mes dix-sept ans, dans un fanzine :

"Les premiers à monter sur scène furent Gamine. Résultat : le quart de la salle était au bar..."

"Noir Désir monte pour la première fois sur une scène en Belgique. Après avoir jeté un rapide coup d'oeil sur le public, les quatre garçons du groupe se jettent sur leur instrument et leur musique endiablée envahit la salle. Dès le début, le concert démarre sur les chapeaux de roues. En clair, dès la première note et jusqu'à la dernière, avec une pêche incroyable et un comportement scénique des plus impressionnant, tant le public que le groupe s'éclateront littéralement pendant à peu près une heure et quart tellement leur musique déménage."

"A la fin de la soirée, alors que Noir Désir et le public étaient complètement en sueur, les meilleurs choses devaient avoir une fin... Et bien non! Malgré le rappel prévu dans le déroulement du concert et alors que les lumières de la salle étaient déjà rallumées, le public ne quitta pas la salle et hurla pour que Noir Désir revienne une dernière fois. Bien que les baffles de l'AB se mirent à diffuser une musique d'ambiance, le public n'en démordait pas et continuait sans faiblir de réclamer le retour du groupe bordelais. Et enfin... Victoire! Noir Désir remonta sur scène pour livrer en final "A l'arrière des taxis"."

Avec Rudy

 

08/03/2006

Renaud

Renaud

Forest National

Dimanche 12 mars 1989

C'était la deuxième fois que je voyais Renaud. Sur le scène, on pouvait voir un immense arbre pour seul décor. Le batteur et les choristes étaient perchés dessus. Renaud étaient en bas, sur la scène, entièrement recouverte de pelouse et de coquelicots.

J'ai le souvenir d'une grande déception. Le décor étaient bien sûr très beau et très original. Cependant, je trouvais qu'on s'en lassait très vite et qu'il figeait un peu trop les musiciens présents sur scène. De temps à autre, Renaud feignait de se quereller avec ses choristes, en prenant le public à partie, de manière terriblement artificielle. Cela sonnait faux...  Et pourtant, j'adore Renaud. Au point de m'être ballader partout - adolescent - avec des santiags aux pieds et un foulard rouge autour du cou.

Avec Carine

 

18:50 Écrit par Luc dans Rétro "Live" | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : forest, concert, renaud, live 13 |  Facebook |

07/03/2006

Bernard Lavilliers

Bernard Lavilliers

Forest National

Samedi 25 mars 1989

 

Deuxième rendez-vous en deux ans avec Lavilliers. Et... ben zut alors, 'me souviens plus!

Avec Sandra et Tawfik

Odieu

Odieu

Botanique, à l'Orangerie

1988

Son site : http://www.odieu.com/ 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une nouvelle fois, après le concert, j'avais écrit un compte-rendu dans un fanzine. J'avais dix-sept ans. Voici quelques extraits :

"Deux musiciens entrent en scène et s'installent paisiblement sur leur chaise pour lire leur journal comme s'ils étaient chez eux, dans leur salon. Puis vient le tour d'Odieu. Celui-ci débute la soirée avec une ballade au piano durant laquelle il nous chante (à peu près) : Dans ce concert triste et raté, je n'ai plus d'idée... Dès le début le décor est planté. Odieu manie à merveille un humour grinçant et sarcastique. Pour preuve, plus tard il parodiera délicieusement notre célèbre Claude Criquiélion avec une chanson relatant la malheureuse chute de ce dernier au championnat du monde de cyclisme. A la fin de la chanson, Odieu ira même jusqu'à simuler sur scène la chute du cycliste belge. Le public est mort de rire. Odieu nous montrera cependant une autre facette de sa personnalité avec une superbe chanson contant la vie quotidienne dans les prisons."

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Avec Rudy

05/03/2006

Arno

Arno

Ittre

Le 15 août 1988

Les sites : http://www.arno.be/

                 http://www.hintjens.be/

L'artiste qui va le plus m'impressionner et me fasciner sur scène. Un tout grand Monsieur! On devrait vendre des abonnements pour ses concerts... Ici, c'est l'album "Charlatan" qu'il défendait.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
Avec Carine & Frantz

23:13 Écrit par Luc dans Rétro "Live" | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : concert, ittre, arno, live 9 |  Facebook |

Johnny Clegg & Savuka

Johnny Clegg & Savuka

Forest National

Samedi 4 juin 1988 

"ASIMBONANGA... ASIMBONANG'UMANDELA..." Le poing levé, on exigeait la libération de Nelson Mandela, la fin de l'apartheid en Afrique du Sud et la chute du Mur de Berlin.  

Site officiel (en anglais) : http://www.johnnyclegg.com/

04/03/2006

Jean-Jacques Goldman

Jean-Jacques Goldman

Forest National

Dimanche 29 janvier 1988

Un très bon site : http://www.parler-de-sa-vie.net/

"Entre gris clair et gris foncé". Une tournée qui, rien qu'à Bruxelles aura attiré le chiffre record de quatre-vingt mille personnes! "Les années 80 de J.-J. G." titrait Le Soir. Curieux, je suis allé voir...
 
Vous y étiez? Racontez-moi! Sur quatre-vingt mille personnes, il y a bien quelqu'un qui a un souvenir à partager, non!?

Renaud

Renaud

Forest National

Le samedi 29 mars 1986

Chez les disquaires : "Mistral gagnant"

Un concert vécu en compagnie de ma môman et de mon pôpa. Après un bon steak grillé, place De Brouckère, nous avons pris le tram en direction de Forest National.

 

Sur scène, un immense cargo au nom de "Karaboudjan", celui de Tintin et Milou dont Renaud est un des plus grands fans, mais aussi des filets, des caisses, des tonneaux de pêcheurs d’où sortent les choristes à chaque refrain et une petite maison de pêcheurs.

Un bon site : Le HLM des Fans de Renaud.

 

 

 

Avec maman et papa.

00:27 Écrit par Luc dans Rétro "Live" | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : renaud, forest, concert, live 1, live |  Facebook |